la Sophrologie?


Résultat de recherche d'images pour "sophrologie"Résultat de recherche d'images pour "sophrologie"                      La sophrologie est une méthode psycho-corporelle. Elle regroupe un ensemble de techniques occidentales et orientales qui, agissant à la fois sur le corps et l’esprit, vise à un meilleur équilibre entre nos émotions, nos pensées et nos comportements. Elle permet à chacun de dynamiser de façon positive ses propres capacités et ressources afin d’atteindre ses objectifs. Elle donne les clefs pour de vivre  une meilleure qualité de vie, d’une manière plus apaisée, dans un mieux-être.

 

1960 : Naissance de la Sophrologie

 

  Le mot Sophrologie est un néologisme créé par le neuropsychiatre Alfonso CAYCEDO. Dans sa pratique psychiatrique il  recherchait une approche alternative aux camisoles chimiques ou aux traitements par électrochocs de ses patients. Il utilisait la relaxation et l’hypnose thérapeutique avant de s'éloigner de celle-ci, la jugeant trop inductive. Il recherche alors une méthode plus respectueuse des malades et leur laissant la possibilité d’être acteurs dans leur thérapie.

A l’origine la Sophrologie est très proche de l’hypnose. C’est par une approche autant médicale que scientifique qu’il développe cette nouvelle discipline en centrant ses travaux sur l’étude de la conscience humaine, sur les états et les possibilités de faire varier les niveaux de conscience entre la veille et le sommeil. Il s’intéresse à plusieurs méthodes de relaxation (training autogène de SHULTZ, relaxation progressive de JACOBSON, méthode VITTOZ, COUE....), premières influences de la sophrologie.

 

 1962 : La Phénoménologie

 

Caycedo se rend en Suisse auprès du Pr. BINSWANGER, créateur de la psychiatrie phénoménologique inspirée des travaux de HEIDEGGER et d'HURSEL. Il introduit une approche phénoménologique et existentielle dans ses recherches sur la conscience : accueillir ce que l'on vit dans l'instant présent en écartant tout jugement ou critique pour se concentrer sur l'expérience vécue dans l'immédiat, sans références au passé ou à l'avenir. L'application de la Sophrologie devient moins directrice et laisse plus de place aux ressentis, aux sensations présentes.

 

      1965,1968 : Voyage en Orient

 

               Initié au yoga par son épouse, pratiquante, il s'intéresse aux modifications des niveaux de conscience induites  par cette discipline. Sur les conseils de BINSWANGER il entreprend un un voyage en Asie. Il séjourne en Inde, visite divers ashrams dont celui de Sri Aurobindo à Pondichéry et étudie le Yoga. Il apprend une forme de méditation bouddhique traditionnelle dans le nord de l'inde, se rend au Tibet. Il embarque ensuite pour le Japon. Il y étudie le zen. Il tirera de ce voyage les trois premiers degrés de la Relaxation Dynamique. Le premier s'inspire du yoga, le deuxième du bouddhisme, le troisième du zazen.

             Débarrassée de toutes références philosophiques ou religieuses propres aux pratiques asiatiques, la Sophrologie se révèle une synthèse des relaxations occidentales, de divers yogas et méditations orientales.