la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est une méthode respiratoire donnant accès au contrôle de la variabilité des battements

 cardiaques et permettant de réguler stress et émotions.

 

Le Dr. David Servan- Schreiber l’introduisit en France en 2003 grâce à son livre « Guérir le stress, l’anxiété et la dépression ». Il reprenait  les études publiées dans les années 90 par le" Heartmath institute" en Californie sur les liens entre cœur et stress, la découverte de la forte influence du cœur sur les émotions, et comment les signaux du cœur peuvent être utilisés pour ramener le calme dans l’ensemble du corps, cerveau compris. 

 

« En effet, les chercheurs ont démontré que le cœur est une composante clé du système émotionnel. Les signaux générés par son activité rythmique jouent un rôle majeur dans la détermination de la qualité de nos expériences émotionnelles. Les signaux du cœur impactent profondément les fonctions cognitives en vertu d’un réseau de communication entre le cœur et le cerveau. »

 

 

 

La cohérence cardiaque est un état d’équilibre entre les systèmes cardiaque et respiratoire.

 

Le rythme cardiaque est naturellement irrégulier. Chaque inspiration entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque en sollicitant le système nerveux sympathique, chaque expiration un ralentissement de cette fréquence en sollicitant le système nerveux parasympathique. De plus pour s’adapter à notre environnement, aux situations rencontrées, aux émotions vécues notre cœur alterne en continu entre accélération et ralentissement. La variabilité cardiaque reflétant de ce fait la capacité d’adaptation de l’organisme. 

Le système nerveux étant autonome et indépendant de la volonté, on ne peut par  cette seule volonté l’influencer et intervenir sur le rythme cardiaque.

 

La cohérence cardiaque respiratoire, par une variation du rythme respiratoire, induit un travail en symbiose de ces deux systèmes nerveux et amène ainsi un retour à l’équilibre. Grace à un électrocardiogramme, on sait que les battements du cœur sont irréguliers, l’écart entre deux battements varie en permanence. La cohérence cardiaque permet de réguler et de rendre constante cette période entre deux battements et ainsi de signifier au cerveau un retour à un état de non stress ou d’apaisement.

 

Il est possible d’atteindre par différentes techniques, toutes volontaires, un état de cohérence cardiaque : méditation, yoga,  respiration rythmée (six respirations /minute), respiration abdominale,... Il en est de même lorsque nous évoquons des sentiments positifs, des émotions et des souvenirs agréables associés ou non à une respiration contrôlée, pratique ordinaire en sophrologie.

 

Alors, sophrologie ou cohérence cardiaque ?

 

Si la sophrologie induit des états de calme et un retour à un équilibre psycho-corporel, elle nécessite pour cela un lieu loin de toute agitation, suffisamment de temps pour s’y adonner et lui permettre d' opérer. Elle occasionne une baisse de la vigilance qui peut être possiblement gênante. La cohérence cardiaque peut se pratiquer en n’importe quel lieu et à tout instant de la journée, de manière très simple, tout en demandant bien moins de temps pour donner des résultats rapides contre stress ou anxiétés. Elle est complémentaire des autres respirations pratiquées en sophrologie.

 

Relaxation ou cohérence cardiaque ?

 

Si elles s’emploient toutes les deux à agir sur l’activité du système nerveux autonome, l’une cherche à freiner l’action du système nerveux sympathique  et à apporter un relâchement physique et psychique, l’autre recherche un équilibre entre les deux systèmes sympathique et parasympathique.

 

REF/  « Guérir » du Dr David Servan- Schreiber

          « Cohérence cardiaque » du Dr David O’Hare

 

COMMENT FAIRE

La cohérence cardiaque demande idéalement cinq minutes de pratique, trois fois par jour, matin, midi et soir pour obtenir des effets positifs à court terme.

 

Dans un lieu calme, vous vous installez confortablement en position assise, le dos et la tête droits, les pieds bien posés au sol, les mains sur les cuisses.

  • Les yeux clos vous vous centrez sur l'instant présent. Vous portez votre attention sur votre respiration. Il importe d'opter pour une respiration abdominale tout en comptant mentalement les temps d'inspir et d'expir. Le plus naturellement possible, vous prenez une respiration lente et profonde pour adopter un rythme respiratoire de cinq secondes à l'inspir et de cinq secondes à l'expir.
  • La détente installée, vous portez votre attention sur votre cage thoracique. Tout en maintenant votre rythme respiratoire, vous visualisez la région du cœur, vous imaginez que vous respirez a travers votre cœur. Vous ressentez chaque inspiration apportant l'oxygène, chaque expiration emportant l'air usé. Si des pensées parasites surviennent, vous les notez et revenez doucement à votre respiration, à votre cœur, au comptage des secondes.
  • Vous vous reliez à la sensation de chaleur qui se développe dans votre poitrine.
  • Vous évoquez mentalement des souvenirs agréables, des sentiments positifs. Vous visualisez des personnes que vous aimez, des paysages paisibles.
  • Le moment venu, vous reprenez une respiration ordinaire, bougez les extrémités de vos membres, retrouvez votre tonus musculaire et quand, vous le désirez, vous ouvrez lentement les yeux.